TOUR OF OMAN : J-1 / LES INFOS

À la veille de la première étape du 9e Tour of Oman, les coureurs ont été accueillis par les plus hautes autorités de Mascate et ont exprimé leurs ambitions pour les six jours de course à venir.

Oman accueille les meilleurs coureurs du monde

Les coureurs du Tour of Oman 2018 ont reçu lundi la visite du Président de la municipalité de Mascate Moshin bin Mohammed bin Ali Al Shaikh, du Ministre du Tourisme Ahmed Nasser Al Mahrazi, du Secrétaire d’Etat au numérique Ali Khalfan Al Jabri et du Commandant général de la Police Royale d’Oman Abdullah Mohammed Al Hosani. Ils ont souhaité la bienvenue au peloton et leur ont exprimé leurs voeux de réussite pour les six jours de course à venir.

Un nouveau départ

“Nous sommes heureux d’être ici pour notre première course de la saison et pour la première édition d’un nouveau cycle de six ans qui verra la Municipalité de Mascate et ASO développer une relation encore plus forte”, a salué le Directeur général d’Amaury Sport Organisation Yann Le Moenner, lundi matin lors d’une conférence de presse organisée pour le lancement de la 9e édition du Tour of Oman. L’événement a également permis au directeur de la course Franck Perque de présenter les enjeux sportifs de la semaine : “Avec des étapes dessinées pour les sprinteurs, d’autres pour les puncheurs et la célèbre Montagne verte, tout le monde peut briller sur le Tour of Oman.”

Van Avermaet : “Je n’ai jamais levé les bras à Oman”

Chasseur de victoires infatigable, le champion olympique et vainqueur du classement World Tour 2017 Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) ne s’est encore jamais imposé sur le Tour of Oman… malgré ses sept participations à l’épreuve ! “Je m’attends à passer une belle semaine à Oman”, anticipe tout de même le Flamand. “C’est une course où il fait beau et on a de belles routes. J’aime ce parcours, c’est très bien pour trouver du rythme. J’espère faire une bonne course… mais je ne vais pas dire que je vais gagner, je n’ai jamais levé les bras ici ! Mais comme toujours je vais tout donner.”

Les sprinteurs ont faim de victoires

Frustré par une chute à Dubaï, Nacer Bouhanni (Cofidis, Solutions crédit) vient sur le Tour of Oman avec l’ambition d’ouvrir son compteur cette saison. “La première nuit a été difficile mais maintenant je me sens mieux”, a-t-il expliqué. “Je me sens bien, pas loin de mon meilleur niveau, et je veux profiter des deux opportunités que j’ai à Oman pour aller chercher une victoire, sur la première et la dernière étapes.” Toujours attendu au moment de sprinter vers la victoire, Mark Cavendish (Dimension Data) a essayé d’avancer masqué : “Je n’ai pas forcément de grandes attentes. L’équipe est venue ici avec les grimpeurs.” Et le Britannique aux 30 victoire sur le Tour de France devra faire face à une concurrence relevée avec les Kristoff (UAE Team Emirates), Bryan Coquard (Vital Concept), Adam Blythe (Aqua Blue Sport), Magnus Cort Nielsen (Astana Pro Team)….

Green Mountain, LE rendez-vous des grimpeurs

Dans une semaine marquée par deux étapes plates et plusieurs arrivées musclées pour sprinteurs, la cinquième étape, samedi, doit faire la différence entre les hommes forts du 9e Tour of Oman. “C’est une course que je connais bien, la victoire finale va se jouer sur Green Mountain”, annonce Rui Costa (UAE Team Emirates), deuxième de l’épreuve en 2017. “C’est une montée courte, très explosive. On ne peut pas se cacher.” Le prodige colombien Miguel Angel Lopez va lui se frotter à l’ascension de Jabal Al Akhdar (5,7km, 10,5%) pour la première fois : “Je m’attends à quelque chose de très difficile. Plus de 10%, c’est vraiment dur, et on sera entamé par la chaleur et les sections plates avant. Mais je me sens bien, on va voir ce que ça donne.”

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour of Oman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus